Top 5 des trucs bof du Cambodge

Top 5 des trucs bof du Cambodge

Palmiers à Siem Reap


Ouuuf ! Ma formation DELF étant terminée, je vais enfin reprendre un rythme décent (surtout le sommeil. Non mais … C’est pas humain de se lever à 6h45 trois matins d’affilée dont le samedi et le dimanche !). La semaine dernière, je vous parlais des trucs cool au Cambodge, et le peuple (oui c’est vous) a parlé : on va cette fois mentionner les 5 trucs moins cool (et croyez-moi, c’est pas des moindres !) du pays !

Top 5 des trucs bof au Cambodge

Carnets d’expat’

1/ Ton hygiène, tu soigneras

Le Cambodge ne fait malheureusement pas partie des pays les plus développés, et même s’il s’améliore, il y a encore du boulot, notamment au niveau de l’hygiène :

– La nourriture : 

Il faut être prudent quant à la cuisson des viandes, la provenance du poisson (parce qu’apparemment ils le pêcheraient dans un lac où ils se débarrassent de leurs cadavres … Ca en jette non ?), la cuisson des légumes, ne manger que les fruits que vous pouvez peler vous-mêmes et surtout bannir les crudités (bien frustrant quand tu vois l’allure des salades de mangue …). Alors oui c’est bon marché de manger au Cambodge, mais plus ou moins au prix de votre santé si vous n’êtes pas trop méfiants. Mon estomac fragile et moi avons fait un petit séjour à l’hôpital jeudi dernier (spoiler alert : nuit sur place et perfusion, youhou !)

Mini-bananes cambodgiennes
Privilégiez les fruits emballés et avec une peau non comestible, comme ces mini-bananes trop cute !

– L’eau : 

Vous le savez peut-être, mais l’eau au Cambodge n’est pas potable. Ce qui veut dire que vous passez votre temps à acheter des bouteilles d’eau (et bonjour la pollution au plastique quand tu jettes 20 bouteilles à la semaine …). Au-delà du fait qu’environnementalement parlant, c’est vraiment limite, c’est un budget non négligeable et un poids constant sur le dos que de devoir se balader avec 1,5 L de flotte dans son sac. De plus, l’odeur du goulot de certaines bouteilles devient vraiment nauséabonde dès le lendemain de l’achat, et en dehors des marques Mineré et Kulen, les eaux cambodgiennes ne sont pas minérales et vous pouvez vite avoir des carences (j’avais dit que ce serait du lourd cet article !). Ah et méfiez-vous des glaçons qui ne ressemblent pas à des glaçons, ils sont faits avec de l’eau non potable …

– Les rues et les restaurants

Bon … Cette partie est sans doute celle qui me rebute le plus : il y a des poubelles et des déchets PARTOUT. Vous marchez constamment dans des eaux croupies issues des restaurants, c’est sablonneux dans tout Siem Reap et imbibé de saletés innommables, vous contournez les sacs poubelle odorants pour traverser une rue ou longer une route … En plus de cette négligence apparente, les Cambodgiens ne recyclent rien. Tout est mélangé, et cette vision est tout bonnement horrifiante. L’hygiène de base des restaurants n’est pas respectée (typiquement la femme qui fouille dans la poubelle sans gants puis, sans se laver les mains, va ranger la vaisselle propre puis cuire les nouilles …) non plus. Bref, gardez le coeur bien accroché. Je n’en fais pas une partie mais cette crasse ambulante attire nombre d’insectes tels que des cafards géants et volants, des fourmis et des méga araignées (j’en ai croisé une sur le chemin du retour, j’en frissonne encore). Et bien, sûr, les MOUSTIQUES ! Ils auront ma peau (sans mauvais jeu de mots).
Poubelles à Siem Reap
Un petit aperçu en douceur pour pas vous choquer, en bas de chez moi (sympa la vue hein ?)

à la circulation, tu feras attention

– L’anarchie au rendez-vous :

Il y a beau y avoir un semblant de sens de circulation, et des feux tricolores dans certains grandes axes, au Cambodge c’est l’anarchie totale quand il s’agit de conduire. Ca part dans tous les sens, ça double par la droite, ça fait des queues de poisson hyper dangereuses, ça se faufile dans des espaces bien trop étroits … Et pourtant, malgré tout, cela fait une sorte de bazar organisé. Au début j’avais vraiment peur de traverser les routes larges, maintenant je me lance et ils s’arrêtent (ou essaient de me tuer, ça dépend des jours). Oui, au Cambodge vous risquez votre vie quotidiennement. Mais j’ai upgraded mes compétences de survie vu que maintenant j’écoute la musique dans la rue. Par contre, j’ai renoncé à l’idée de louer un vélo, c’est à pied ou en tuk-tuk. Vous ne me verrez jamais sur un scooter au Cambodge.

– La pollution :

Qui dit gros trafic quotidien dit pollution décuplée. Je n’ai jamais vu autant de scooters de ma vie, et la plupart des voitures d’ici sont de gros SUV ou des 4×4 bien polluants. Et vu que la circulation est quasiment constante en dehors des petites heures de la nuit, on a aussi droit à une sérieuse pollution sonore qui épuise les nerfs. Présentement, j’ai ouvert la fenêtre de mon salon (avec moustiquaire bien sûr) mais j’ai mis la musique à fond pour couvrir le bruit extérieur (et encore ma rue n’est pas tant une rue de passage). La pollution ici c’est quelque chose, et je le sens au niveau de ma peau, mes cheveux et ma respiration. Et comme il fait bien chaud, ben la pollution n’est absolument pas évacuée.

De la chaleur, tu te protègeras

– La chaleur constante :

Ici, il fait chaud. Toute l’année. L’hiver, la neige toussa, on oublie (sauf peut-être dans les montagnes, et encore). En janvier, il faisait entre 29 et 32°C au quotidien. Et c’est l’hiver pour eux aussi, autrement dit il faisait « frais » (et sans rire je voyais des gens en petits pulls !). Personnellement, je supporte mal la chaleur et ça a été dur de s’adapter. Mais les températures ont récemment drastiquement augmenté jusqu’à 36°C (ressenti 38-40). C’est insoutenable pour moi qui transpire après 1 minute à l’extérieur, avec des vêtements d’habitude hyper absorbants.
Ceci dit, cette chaleur tropicale va de pair avec les magnifiques ciels aux levers et couchers de soleil …

Coucher de soleil à Siem Reap
La plus belle photo de coucher de soleil que j’ai prise jusqu’à maintenant

– L’humidité étouffante :

Si seulement il faisait juste chaud et sec, ce serait supportable, mais non. Au début, il ne faisait humide que le soir, et c’était déjà bien compliqué à gérer, car les moustiques étaient de sortie, on avait la peau moite et l’atmosphère était lourde. Mais maintenant, c’est comme ça dès le réveil, vers 8-9h ! C’est juste tellement dur de respirer convenablement pour l’asthmatique que je suis … Prenez donc bien vos précautions avant de venir si vous êtes sensibles à la chaleur et à l’humidité.

Un touriste, tu resteras

– Les tuk-tuk : 

Hormis le fait qu’ils ne parlent pas tous anglais, et que quand ils le parlent, c’est parfois difficile de communiquer, les chauffeurs de ces petits véhicules qui font le charme du pays sont insistants, entêtés et parfois irrespectueux. Prenant un chemin très fréquenté par les tuk-tuk pour aller bosser, je me fais héler à minima 15-20 fois par jour avec des  » Hey lady ! Tuk-tuk ? « . Et encore ce sont les polis. Les moins agréables, avachis au fond de leur banquette, te font un signe de la main en t’interpellant, ce qui coupe directement l’envie de monter avec. Je comprends que ce soit un peu leur unique gagne-pain car les touristes sont friands des balades en tuk-tuk, mais à la longue ça pèse.

Tuk-tuk dans une jolie ruelle
Vous croyez qu’il m’a demandé si je voulais que je monte dans son tuk-tuk, lui ?

– Les vendeurs : 

Ils ne sont pas en reste, puisqu’ils vont vous harceler pour que vous achetiez quelque chose, surtout dans les marchés. Les femmes sont les plus coriaces, elles vous courent après à coups de  » Hey lady wanna buy something ?  » même pas convaincu, puisque le nez sur leur téléphone. Si vous refusez poliment, elles vont tenter de négocier un prix avec vous. Si vous les ignorez, seule technique infaillible, elles finiront par lâcher l’affaire. Et dans les boutiques c’est oppressant, parce que les employées vous suivent partout et surveillent chacun de vos faits et gestes (coucou la miss qui a attendu 10 min derrière moi pour me donner un panier … !).

– Les litiges :

Méfiez-vous aussi des litiges avec les locaux : comme vous êtes un touriste que vous ne parlez pas khmer, vous êtes automatiquement perdant, sauf si vous avez un ami khmer qui vole à votre rescousse pour faire l’interprète. Si dans la majorité des pays, le client est roi, ici ce n’est pas toujours le cas ; les Cambodgiens n’ont pas trop la culture de l’excuse et préfèreront détourner le sujet et tout mettre sur votre dos (ce n’est pas toujours le cas mais c’est du 100% vécu). De plus, la police est totalement corrompue ici donc vous n’avez vraiment aucune chance s’il y a un litige. Après, ce n’est heureusement pas une généralité mais certains Cambodgiens sont exécrables avec les touristes.

La paresse, tu observeras

Les Cambodgiens sont de parfaits tire-au-flanc : tout en donnant l’impression de bosser (car ils font des horaires assez costauds), ils n’en fichent pas une. Je pense que c’est lié au fait qu’il y a un sérieux manque d’éducation et de formation, mais c’est tout de même assez aberrant de voir des employés de magasin affalées sur des chaises à lorgner leur fil d’actu Facebook d’un regard vide, des serveurs qui sont tellement occupés à bayer aux corneilles qu’ils ne voient pas que tu es prêt à commander … Le pire je pense, c’était ces masseuses qui m’interpellaient pour leurs services, avachies au fond des fauteuils de massage. Hyper accueillant, n’est-ce pas ? Idem pour les tuk-tuk, qui te proposent une course vautrés sur leurs banquettes.

Masseuses du Marché de nuit
C’est pas bien de poster sans permissions mais … Pour ma défense ils font pareil ! Ce sont les masseuses !

Notez aussi que généralement, vous pouvez attendre de mourir avant que l’on vous donne l’addition, sauf si le restau s’apprête à fermer et veut vous jeter dehors : on a testé avec ma collègue, si on ne demande pas de façon insistante, on ne l’aura pas. Point.

De manière générale, à Siem Reap en tout cas, où que vous posiez les yeux, vous verrez un Cambodgien se dorer la pilule au soleil ou à l’ombre : employés, restaurateurs, gardiens de parking, vendeurs (surtout quand elles sont 6 dans la boutique et s’arrêtent toutes de bosser pour vous observer) … Personne n’y échappe. Je suis fière d’être d’origine vietnamienne plutôt que khmère, même si mes oncles sont nés ici.

Bonus : les chiens errants. Il y en a partout et ça me fend le coeur de les voir en si piteux état pour certains. En plus forcément on ne peut ni les approcher, ni les caresser ni rien … Ouais ouais je suis vaccinée mais ce n’est pas suffisant !



Toujours là ?

J’espère ne pas vous avoir coupé l’envie de visiter le pays, mais il me semblait important de remettre les pendules à l’heure. Quand je lis des articles sur le Cambodge, c’est globalement très positif à coups de temples d’Angkor et de bouffe pas chère, mais sans vouloir noircir le tableau, il faut aussi savoir être honnête. Et si c’est un super pays à visiter, ce sont 5 choses qui m’ont coupé l’envie de m’expatrier ici très longtemps.

Il est temps de voter pour le prochain article :
• Trouver un logement au Cambodge
• Les temples d’Angkor
• Parle-nous d’autre chose que le Cambodge ! 

← Psst ! Si vous avez Pinterest, vous pouvez pin mon article ! ♥



Quelle information vous a le plus surpris(e) ou choqué(e) ?
Dites-moi tout en commentaire, j’essaie de répondre rapidement ! 🙂
Passionnée de voyages & d'écriture depuis de nombreuses années, j'ai décidé de combiner les deux à travers mon blog. Mon but est de partager mes expériences et mes anecdotes de façon légère et ludique pour vous informer tout en vous divertissant ♥

32 thoughts on “Top 5 des trucs bof du Cambodge

  1. Oui quand on est en vacances ce n'est pas du tout la même approche : il y a des trucs frustrants mais on s'en fiche car c'est temporaire. Quand on s'expatrie il faut se dire que ces choses vont être côtoyées au quotidien et qu'il va falloir soit s'y habituer, soit laisser tomber.
    Le savoir-être est très différent ici, c'est vrai. Pour l'histoire de perdre la face, j'ai l'exemple parfait d'une femme dans un restaurant qui m'a fait passer pour coupable de ses erreurs …
    Pour le trafic, déjà que celui du Cambodge me fait peur, il paraît qu'à Hanoï c'est quelque chose oui !
    La pollution et les soucis d'environnement font vraiment mal au coeur quand même 🙁

  2. Haha! on commence par les trucs bof…véridique ton Top 5. Notre regard est différent,c'est celui de touristes en vacances… du coup, je n'ai pas le temps de m'agacer. Pour moi certaines attitudes ou comportements sont liés à la culture et propre à l'Asie. Le savoir être est aux antipodes de notre culture occidentale. En Asie, on ne verra pas une personne s’énerver et perdre la face alors qu'en France, on te fait un doigts parce que tu as un cheveu de travers. Au même titre, les chinois qui te passent littéralement dessus pour accéder à un endroit…Hum!Pour ce qui est du trafic, ce fut une découverte à Hanoi, un vrai tourbillon cette ville! Si bien qu'à Saïgon, nous avons préféré ne faire qu'une escale pour un retour au calme! Comme toi, ce qui nous a semblé vraiment difficile c'est la pollution, le manque de considération pour l'environnement, les détritus sur le sol, sur des endroits sublimes…Je crois qu'un voyage en mode slow ou quand tu séjournes plusieurs mois c'est un peu l'envers du décor que tu découvres!

  3. C'est un pays à double tranchant, avec son lot de merveilles à admirer et son lot de soucis à bien prendre en compte effectivement.
    Je savais pour les tenues appropriées, les moines et les statues mais je ne savais pas pour la main gauche. Décidément cette superstition sur les gauchers a la peau dure …
    Merci à vous pour votre passage ici ! 🙂

  4. Le Cambodge, le pays des temples où se trouve plusieurs monuments culturels magnifiques du monde. Mais comme vous avez écrit, il lui reste des problèmes auxquels il faut faire attention: climat, pollution, trafic, etc. En outre, en visitant ce pays asiatique, on doit suivre aussi ses règles de comportements: prendre des tenues appropriées pour visiter les temples, respecte les moines et les statues de buddhisme,ne pas donner les choses à quelqu'un par la mains gauche, etc.
    Alors, il faut bien préparer ces connaissances avants de partir au Cambodge.
    Merci pour votre article!

  5. Ahaha je sais je sais :p
    Oui c'est particulier le Cambodge, c'est un monde à part auquel je n'adhère malheureusement pas. D'où le fait que je rentre en France en mai … ! Moi l'expat' n'est plus au goût du jour pour le moment, mon chéri ne pourrait pas suivre et j'ai besoin de me poser un peu dans une ville et un pays avec mes repères 🙂
    Mais oui j'ai vu que tu étais à Madrid, j'ai jamais visité je ne connais que Barcelone ! Moins de risques certes mais tu as franchi le cap quand même ! 🙂

    Je prends note 🙂

  6. Haha bah dis donc, ton article donne envie ! :p Non mais sérieusement, j'aimerais beaucoup visiter le Cambodge en tant que touriste mais mêmesi je n'avais pas lu ton article, je ne pense pas que je serai capable de vivre dans un pays si différent du mien… Le temps d'adaptation doit prendre 1000 ans et je suis sûre que mon corps aurait eu aussi du mal à s'adapter (tourista bonjour !) ! Moi qui suis expatriée à Madrid (et Lisbonne avant), j'avoue avoir pris moins de risques que toi haha !

    Pour le prochain article, je veux bien que tu nous parles des temples 🙂

  7. Hello ! 🙂
    Ravie que le contenu plaise. J'ai essayé justement de dépeindre le négatif avec légèreté et humour car loin de moi l'idée de vous couper l'envie de vous intéresser au Cambodge ou d'en donner une mauvaise image. Mais j'aime souligner le fait que tout n'est pas rose 😉 Contente que mon humour te plaise toujours x)
    Oui, c'est assez similaire au Vietnam mais les vietnamiens sont apparemment plus travailleurs et appliqués.
    Oui, c'est assez gênant, mais on s'y fait petit à petit …
    Merci d'être passée! 🙂
    Rin

  8. Hello 🙂
    Merci pour cet article honnête. Après avoir lu les bons côtés dans ton précédent article, c'est vrai que c'est bien d'équilibrer les choses et de voir ce qu'il y a de moins bien. Au moins on sait à quoi s'attendre. Comme la dernière fois, j'aime bien ton humour 🙂
    Après, je ne suis pas totalement surprise. On m'a parlé du Vietnam et j'imaginais qu'il y avait des similitudes pour certaines choses, notamment la pollution.
    Par contre, je ne m'attendais pas à ce que les vendeurs soient affalés et paresseux. C'est dommage.
    Tia

  9. Je suis ravie que le contenu t'ait plu ! Je pense que oui ça permet aux gens de se faire une bonne idée 🙂
    Oui le Vietnam a pas mal de points communs même si ça reste plus développé et plus travailleur (moins tire-au-flanc).
    Oh que oui nous sommes bien lotis et c'est tant mieux ahah ! 🙂

    Bisous !

  10. Comme le précédent, j'ai trouvé ton article vraiment intéressant ! C'est bien d'avoir les points positifs, mais aussi les points négatifs du pays, cela permet d'avoir un bon aperçu !
    D'ailleurs, certains points m'ont rappelée le Vietnam (ou plutôt ce que mon copain m'en a dit lorsqu'il y a vécu plusieurs mois -d'ailleurs, il est aussi d'origine vietnamienne en partie haha-), notamment pour la circulation, la nourriture, l'hygiène, etc. Je pense que c'est dans ces moments-là qu'on se dit qu'on est quand même bien loti en France et en Occident de manière générale !

    Bisous !

  11. Ahaha c'est important x)
    Les points positifs le sont aussi ahaha mais moi c'est notamment le travail (en plus du reste) qui me fait partir.
    j'y suis depuis le 8 janvier et non on ne me le demande pas tant que ça x)

    Haaa le Canada que j'ai hâte d'y retourner !
    Bises du Cambodge 😉

  12. Disons que mes oncles et ma tante sont nés ici et on grandi au Vietnam et j'étais curieuse de connaître davantage le Cambodge mais je ne le vis pas comme prévu. On m'avait parlé d'hospitalité et de chaleur humaine mais cela ne correspond pas à tous les cambodgiens rencontrés ici. J'en ai croisé autant d'adorables que d'exécrables ahah.
    En vrai je ne suis pas métisse c'est pour ça que tu ne l'as pas vu 🙂 Mon père est quarteron, ma grand-mère était métisse et moi je suis 1/8ème quoi ahaha x)

  13. Ce genre de pays ne m'attire pas plus que ça. Pour les vacances pourquoi pas mais pour y vivre certainement pas ! lol Tous ce que tu évoques ne m'étonne pas du tout. Par contre je n'aurai jamais soupçonné que tu sois métisse ! lol ( par rapport à ta photo de profil )

  14. C’est une super idée de nous parler des côtés négatifs du Cambodge !
    Bon il faudrait aussi que je lise ton article positif car c’est un pays qui me donne envie 😉

    Tu as dû le dire plus d’une fois mais tu y es depuis combien de temps ?

    Bises du Canada !

  15. Oh bah tu manges essentiellement des viandes cuites, et tu bannis un peu le poisson quoi … ma collègue s'y risque parfois, mais moi c'est non u_u
    Ouais les glaçons et les cadavres sympa l'ambiance !!
    Oui ça malheureusement c'est propre à l'être humain de manière générale x) Mais ici comme je suis dans une ville touristique les arnarques sont encore plus flagrantes !

  16. Oh c'est dommage ça !!!
    Du coup comment vous mangez ? Le lac de poissons plein de cadavres ça m'a achevée je crois !!! Les glaçons d'eau non potable aussi :/
    Sinon les vendeurs harceleurs, c'est malheureusement partout, le pire que j'ai vu c'est… en France lol !!!! En Italie ils te foutent relativement la paix, sauf les vendeurs à la sauvette lol !!

  17. Effectivement c'est important je pense ! J'ai aussi de bons souvenirs du Cambodge et d'autres expériences à faire d'ici mon retour mais tout de même c'est assez impressionnant tout ça !
    Je vois que tu as vécu une expérience très similaire à la mienne ahah. C'est vrai que les bouteilles d'eau ils les bazardent n'importe où c'est assez aberrant.
    Je ne mange rien non plus au bord des routes et j'ai quand même fini à l'hôpital malgré le soin que j'apporte à ce que je mange et bois T-T On n'est à l'abri de rien !
    Les bus ça me fait peur aussi, je voulais aller à Saïgon en bus mais je crois que je vais oublier l'idée x)
    C'est vrai aussi que les arnarques c'est partout, mais comme tu dis vu la pauvreté du pays ils essaient …
    Non ne t'empêche pas d'aller au Cambodge pour ça ahah, moi ça m'a dissuadée d'y rester expat' c'est tout x)

  18. Super article ! C'est bien de parler aussi des mauvais côtés d'un pays car en général sur les blog on nous raconte que les bons côtés^^
    Je suis partie au Sri Lanka l'année dernière et je retrouve beaucoup beaucoup de similitudes dans ton article !! La saleté… j'ai été assez choquée de voir tous ces détritus, et si on demande où est-ce qu'il y a des poubelles pour jeter par exemple notre bouteille d'eau plastique (car l'eau n'est pas potable) en général il te la prenne et la jette par terre derrière eux… normal ! -_- je ne parle pas de l'hygiène, ça va avec… autant te dire que je n'ai pas mangé grand chose sur le bord des routes!
    La circulation, c'est du gros bordel organisé lol les bus c'est le pire et j'ai vraiment flippé une fois en prenant le bus local !! On était plusieurs et je ne sais même pas comment on a pu rentré dedans tellement il y avait de monde, et mon copain s'est retrouvé comme le stéréotype des indiens dans leur bus : sur la marche extérieure à tenir de toutes ses forces le bus pour ne pas tomber en pleine "course" et les mecs (indiens) ils rigolaient c'est normal… maintenant on en rigole mais sur le coup c'était chaud
    Et puis les gens qui essai de t’arnaquer c'est fou, mais bon le pays est tellement pauvre que limite on les comprendrait… on s'est fait avoir plusieurs fois alors après tu comprends comment ça fonctionne mais parfois c'est fatigant
    Enfin voila ça n’empêche pas que c'est un très beau pays à découvrir! Et que ce n'est pas ça qui m’empêchera d'aller au Cambodge 😉

  19. Je je suis ravie que ça te fasse plaisir ! 🙂
    Oui le but est d'ouvrir les yeux sur les problèmes apparents aussi afin que les voyageurs puissent être parés à toute éventualité ! 🙂 Après ça n'enlève rien au pays sur un voyage, mais sur une expat' c'est plus compliqué ! 🙂
    Bises !

  20. Hello ! Je suis contente que l'article !
    Je pense qu'il est essentiel quand on voyage de ne pas montrer que les points positifs aux gens sinon, quand ils voient l'envers du décor, ils sont décontenancés et tombent des nues …
    Oui la circulation c'est toute une aventure, il faut savoir où et quand s'insérer parmi les voitures ahaha !
    Ca encore ça va oui ! 🙂

  21. Hello ! Merci pour ce Top 5 super intéressant et … "décalé" par rapport à tout ce que l'on peut lire ! Je ne connais pas du tout ce pays, mais j'ai retrouvé un peu de ce que j'ai déjà pu observer dans d'autres endroits notamment cette épineuse question de la circulation et ce "comment je fais pour me faire ma place dans ce joyeux mélange" : une phase toujours assez déroutante, mais que j'aime bien finalement dans les voyages !

  22. Je dois avoir, pas mal de collègues qui ont des origines cambodgiennes :). J'aime toujours tes articles qui remplacent facilement un office de tourisme.

  23. Ton article est très intéressant car ça change des articles de blog typiques où tout est beau, tout est parfait. C'est un pays que j'aimerais beaucoup visiter d'ailleurs, au cours d'un road trip en Asie. Bises ! 🙂

  24. Hello.
    Oui il fait très chaud, apparemment ce serait une première depuis de nombreuses années. Je n'en doute pas pour la pollution mais il n'empêche que je trouve la ville relativement polluée tout de même.
    Pour ce qui est de l'eau, dans le doute je ne préfère pas m'y risquer.
    Vous êtes cambodgien ?
    Oui le sucre, sans doute ! Beaucoup de choses sucrées dans les boissons et les plats.
    Je sais très bien que le Cambodge et la France sont différents, et effectivement nous sommes plus libres au Cambodge. Je verrai bien plus tard ! 🙂

  25. Hello. J'étais à Siem Reap pas plus tard que dimanche dernier. Il fait très très très chaud oui. Mais ce n'est pas lié à la pollution ou très peu, on peut encore voir le ciel (pas comme les villes que j'ai cité dans mon premier commentaire). Quand l'eau n'est pas potable c'est notamment lié au bâtiment lui même , canalisations de mauvaise qualité. Car en sortie de station d'épuration c'est potable. Donc oui le problème ne se réglera que lorsque les propriétaires prendront soin de changer les tuyaux de leur maison. Ne vous en faites pas pour les carences les gens de ma famille (sauf accident) vivent quasi 100 ans ^^ L'ennemi c'est le sucre au Cambodge. Ne pas oublier que le Cambodge n'est pas la France. La France c'est 100 ans de domination mondiale. Le Cambodge pour la liberté (sans confort) , la France pour le confort (sans liberté). A vous de choisir ce que vous préférez 🙂

  26. Bonsoir et merci de votre commentaire !
    Je pense que vous basez votre expérience sur Phnom Penh uniquement, or je vis à Siem Reap et ce n'est pas tout à fait la même ambiance en fait. Ici il y a certes moins de motos qu'à Hanoï ou Saïgon de ce que m'a dit mon copain, mais je pense qu'actuellement la pollution atmosphérique est très dense à SR à cause de la Thaïlande (on se prend tout) et ça crée des pics de chaleur monstrueux.
    Pour ce qui est de l'eau, je me doute qu'elle puisse devenir potable selon les quartiers, il n'en reste pas moins qu'elle ne contient aucun minéral donc il est difficile de ne pas avoir de carence, car je ne pense pas que l'eau des robinets des bâtiments soit de la Kulen 😉
    Après je n'ai jamais visité moi-même la Thaïlande ou le Viêt Nam donc je ne saurais dire !
    De plus je découvre le Cambodge seulement maintenant, je me doute bien qu'il y a dû avoir une évolution en une vingtaine d'années 🙂

    En tout cas un grand merci pour votre commentaire, c'est toujours agréable d'échanger des points de vue comme cela !

  27. Bonjour. Le Cambodge n'est pas bon rapport qualité prix c'est un fait. Pour les gens qui pensent en venant au Cambodge passer des vacances pas cher et de qualité c'est raté. Ici tout se paie, surtout la qualité. Assez d'accord sur certains points. D'autres points à nuancer: l'eau est potable dans les nouveaux batiments ou nouveaux quartiers fermés, la pollution beaucoup moins importantes qu'au Vietnam ou Thailande. Je pense surtout à Saigon, Hanoi ou Bangkok. Saigon (ville que j'apprécie) qui excelle pour le niveau de bruit ambiant h24. Lié surtout au nombre de motos (moto pollue plus qu'une voiture) VS voitures à Phnom penh (beaucoup d'hybrides). L'ambiance dépend vraiment du quartier ou vous êtes, les quartiers touristiques sont vraiment pas terrible. Phnom Penh par exemple se construit de A à Z (il y a encore 20 ans c'était plus proche de la campagne que d'une ville). Le Cambodge est dans une phase de changement radical avec les bons et les mauvais côtés d'un pays en chantier.

  28. Oui les yaourts j'y ai pensé ahaha et les supermarchés j'en avais déjà parlé dans l'article précédent c'est pour ça que je n'ai pas voulu faire de redondance 😉

    C'est vrai que oui il y a un début de modernisation mais comme laissé en suspens en fait. C'est assez étrange visuellement du coup ! Ah les pavés à moitié construits, m'en parle pas ! XD

  29. Merci beaucoup !!
    Oui c'est exactement ça, avant de partir au Cambodge je n'arrivais pas à trouver beaucoup d'infos concrètes sur une expatriation là-bas, à part que le logement était abordable et la nourriture pas chère. Après, je savais qu'il ferait chaud et que l'hygiène était moyenne mais je n'aurais jamais pensé que c'était à ce point de je m'en foutisme ahaha …
    Merci beaucoup du compliment ça me fait plaisir ! 🙂

  30. Merci pour cette article ! A chaque fois les blogeurs ou influenceurs font l'éloge d'un pays mais jamais on nous dis les mauvais coté. Au moins là on c'est réellement à quoi s'attendre ! La circulation, ça ne m'étonne pas, dans la plus part des pays "pauvre" ou en développement c'est l'anarchie sur les routes, mais étrangement il s'en sortent ^^ L'histoire de l'hygiène et de la nourriture, ça m'a dégoutté et enfin l'eau, je pensais pas qu'il n'avais pas accès à l'eau potable. On est quand même chanceux, nous petit français. En tout cas, super articles 😀

  31. Hahaha, j'ajouterais à cet article aussi ce douloureux souvenir que de trouver ces yaourts à 85 cts de $ … à l'unité !
    Et de manière générale, le fait que d'acheter en supermarché qui revient plus cher au fait de manger en restaurant, je trouve ça assez perturbant car tu te sens à chaque fois avec une sensation de "je me suis fais avoir" ^^'

    Après de manière générale sur la ville, on sent qu'il y a eu la volonté à un moment de se moderniser. Pour faire ces grandes surfaces commerciales avec moult magasins du monde entier (pas un seul commerce Khmer) ça ils y sont arrivés.
    En revanche pour construire les trottoirs y a eu un début, puis ils se sont arrêtés en plein milieu :p D'un coup il y a des pavés qui manquent à certains endroits comme si vraiment les travaux étaient finis et que le chantier était à un stade "good enough"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top