teamLab Planets : exposition 100% immersive au Japon

teamLab Planets : exposition 100% immersive au Japon

Lumières bleutées - teamLab Planets


Le mois de novembre a filé si vite, je n’ai pas vu le temps passer. En attendant, je crois que je vais arrêter de promettre des thèmes d’articles vu que je ne suis pas fichue de respecter mes propres annonces. Bref, même s’il a été détrôné par un article spécial anniversaire et un DIY de Noël (n’oubliez pas que je veux voir vos créations), voici venu le temps des cathédrales de vous parler de mon expérience au coeur de l’exposition teamLab, au Japon.

teamLab Planets

Une exposition 100% immersive au Japon

Bienvenue à Toyosu

On se retrouve donc à Toyosu, quartier situé à environ 30 minutes de métro de Shinjuku. Si jusqu’à maintenant, le nom était un peu inconnu au bataillon, il apparaît désormais dans les guides touristiques car il abrite le nouveau marché aux poissons, qui remplace celui de Tsukiji, fermé en 2018 (je me félicite d’être allée le visiter en 2014 malgré mon aversion pour les fruits de mer, car j’y ai mangé les meilleurs sushis du monde).

A la base, mon amie Japonaise et moi étions motivées pour visiter teamLab Borderless, à Odaiba (vous savez, là où il y a la statue géante de Gundam), mais le seul jour où on était disponibles, c’était déjà sold out. C’est comme ça qu’on a découvert qu’il y avait non pas une mais deux expos teamLab, et que nous avons atterri à Toyosu.

4 grandes salles, 7 oeuvres d’arts immersives, une application permettant d’interagir avec certaines d’entre elles. Comme dit sur leur site,  » la limite entre le corps et l’art se dissout, les limites entre soi, les autres, et le monde deviennent quelque chose de continu, et nous explorons une nouvelle relation entre nous-mêmes et le monde  » (en traduisant ce texte j’ai pu remarquer la passion des Japonais pour la répétition). Voilà ce qui nous attendait, et vous attendra si vous visitez un jour cette magnifique expo. Ah, dernière anecdote : vous passez l’intégralité de votre expérience pieds-nus.

Au coeur de l’art digital

A peine entrées dans la première salle qu’on se casse la figure aussitôt. Nos pieds se dérobent sur un sol mouvant, dans lequel on s’enfonce inlassablement. Autant vous dire que dès les premières minutes, l’immersion est totale. Ce n’est pas sans peine que l’on réussit à se frayer un chemin jusqu’à l’autre côté de la pièce, plongée dans la pénombre, tombant toutes les 15 secondes en riant aux éclats.

Pour nous remettre de nos émotions, nous sommes accueillies dans un long couloir mouillé, nos pieds évoluant dans un mince filet d’eau qui coule d’en haut. Arrivées au sommet de la pente, une drôle de cascade nous attend, colorée, et réaliste malgré son côté artificiel.

Néons et perspectives - teamLab Planets

Nos pieds correctement essuyés grâce aux serviettes fournies par le personnel, nous progressons dans la salle suivante, merveilleuse, envoûtante, féérique : contrastant avec l’obscurité de la précédente, nous sommes époustouflées par le jeu de couleurs qui se produit devant nous. Des milliers de petits néons verticaux accrochés tels des rideaux, formant un labyrinthe dans lequel on évolue à tâtons, ne sachant pas dans quelle direction aller. On n’apprend qu’à l’issue du parcours que ce sont les visiteurs qui jouent avec les couleurs. C’est ici qu’entre en jeu l’application de l’exposition, nous permettant de choisir la planète que l’on préfère et de la faire « glisser » de notre smartphone à l’ordinateur de la salle. Et paf ! Ca fait des chocapics les néons se teintent des couleurs que nous avons soumises au logiciel.
On aurait pu passer des heures à flâner dans cette salle magique, à déambuler au milieu des lumières, à perdre la tête à cause des miroirs aux murs et sur le sol … Mais nous avançons.

La salle suivante est encore un émerveillement pour les yeux, et cette fois, nous sommes immergées dans l’eau jusqu’aux genoux. Le jour idéal pour me pavaner dans ma nouvelle jupe que je dois accrocher à la taille pour éviter qu’elle ne trempe dans l’eau laiteuse.
Là, nous sommes dans une mare de poissons. On pourrait croire que ce ne sont que des images de synthèse projetées au sol, mais c’est bien plus que ça : on constate rapidement que dès que notre corps entre en contact avec un poisson, il se transforme en fleur … ! Et ça donne un résultat magnifique et magique. Nous passons donc un long moment à courir après les poissons, à observer chaque transformation, car chaque fleur est unique et les couleurs varient aussi.

La salles aux poissons - teamLab Planets

Dans cette même salle mystérieuse, on en trouve une, plus petite, en retrait, et bien cachée. Nous ne l’avions pas vue la première fois alors nous avons refait un tour, nous valant toujours plus de fous rires dans la zone des sables mouvants. Nous atterrissons dans une pièce mystérieuse, où l’eau tiède de la mare aux poissons est devenue froide. Face à nous se dresse une sculpture digitale impressionnante : le kanji 生 (idéogramme japonais) de la vie, qui change de forme au fil des saisons. Il m’est impossible de décrire avec les bons mots ce que j’ai vu tant ça m’a transportée. Le jeu des couleurs, le pivotement du kanji, les transformations digitales, florales … Tout était si beau. J’aurais pu rester des heures dans cette salle à me laisser captiver par cette création, mais le froid de l’eau a eu raison de moi.

L'arbre de vie - teamLab Planets

Nous voilà maintenant dans une toute nouvelle ambiance, un sentiment d’enfermement mêlé d’allégresse s’empare de moi. Il y a d’énormes ballons blancs partout, emplissant tout l’espace de la pièce. A peine j’en touche un qu’il change de couleur. On comprend à quel point la couleur, le contact physique prend toute son importance dans cette expo. Fascinées, nous restons longtemps dans cette salle à jouer avec les couleurs, les ambiances, et à adopter fièrement des positions originales ou saugrenues pour quelques photos souvenirs. Cette salle est vraiment intrigante, et j’ai pris un véritable plaisir à regarder toutes nos photos transcrivant les innombrables ambiances vécues.

Il est temps d’arriver à la conclusion de ce voyage sensoriel, digital et artistique avec une salle voûtée, en forme de dôme, dont les murs sont tapissés d’une fresque florale et végétale, en mouvement constant, le tout en version digitale. Où que l’on pose les yeux, on est plongé dans l’oeuvre magistrale : des fleurs qui ondulent, des feuilles qui volettent, des couleurs vives mais pas agressives … il suffit donc de s’asseoir ou de s’allonger au centre de la pièce pour profiter pleinement de cette expérience relaxante, parfaite pour conclure la visite en douceur. J’ai même failli m’endormir tellement c’était agréable.

Un mur de fleurs - teamLab Planets

Offrez-vous un parcours sensoriel unique

A en lire l’article de mon amie Rokusan sur l’expo teamLab Bordeless, les deux expériences paraissent totalement différentes, et c’est tant mieux ! Là où elle nous parle de Tea House, de coloriages et de parcours d’équilibre, il n’y a rien de semblable à teamLab Planets mais à la place, des expériences sensorielles vraiment uniques. Que ce soient les jeux de lumière, les musiques, ou les oeuvres en elles-mêmes, tout est vraiment captivant et on rentre facilement dans cet univers.
Je pense aussi que Borderless a souffert de son succès international, car exportée dans le monde entier (il y avait eu une expo temporaire à Paris il y a quelques temps). Planets, bien que fréquentée, n’était pas non plus noire de monde et chacun pouvait profiter des oeuvres d’art à son rythme.

J’ai vraiment adoré ma visite de Planets. C’était vraiment grisant de passer par tant d’ambiances variées, de ne faire qu’un avec les oeuvres, d’être en contact direct avec elles et que nos interactions les rendent vivantes. C’était un réel plaisir pour les yeux, et les sens en général. Je pense que vous avons passé au moins 3h à l’intérieur, j’avoue ne pas m’en souvenir avec exactitude. Mais nous avons fait le tour deux fois, trop frustrées d’avoir loupé une salle.
En effet, bien qu’il n’y ait aucun plan des lieux pour permettre une découverte et une surprise totales, chaque transition entre deux ambiances se faisait par une salle neutre, dans laquelle on trouvait des écriteaux explicatifs de chacune des oeuvres présentées. Et c’est là qu’on a compris que …  » Mais attends, on n’a pas vu ce truc, si ? Ca ne me dit rien … « .

Bref, je pense que cette exposition ne peut pas vraiment être comparée à Borderless car je suis persuadée qu’elles sont 100% complémentaires. On ne vit pas les mêmes choses aux deux endroits. De ce que j’ai pu lire, Borderless est plus grande et propose beaucoup de petits ateliers à places limitées. Planets se visite librement, à son rythme, et bien qu’il y ait un sens de visite implicite, on peut aller et venir à notre guise dans les différentes salles.
Je n’avais jamais participé à ce genre d’exposition auparavant et je reste persuadée que c’est une expérience unique et marquante. Je sais que je suis quelqu’un qui me lasse et m’ennuie vite dans un musée, pour peu que je doive passer ma visite entière à lire des inscriptions et à regarder passivement des objets exposés ça et là. J’aime quand c’est interactif, quand on teste des choses, et j’ai été conquise par cette expérience.

Je vous recommande donc à 100% teamLab Planets si vous êtes de passage à Tokyo, mais surtout, venez à plusieurs, ce ne sera que plus attrayant et enrichissant ! Seul, on profite quand même mais c’est moins créatif et vous aurez plus de mal à garder de beaux souvenirs des lieux (les selfies là-bas c’est bof bof hein …) ! Vos sens seront exacerbés, et vous serez au contact de la poésie de l’art japonais que j’affectionne tant. Bonne visite !

Toujours là ?
 teamLab PLANETS 
Adresse : teamLab Planets TOKYO, Toyosu 6-1-16, Koto-ku, Tokyo
Horaires : du lundi au jeudi : 10h-19h, vendredi : 10h-21h, samedi & veilles de jours fériés : 9h-21h, dimanche & jours fériés : 9h-19h (fermé le 4 et 5 décembre 2019)
Durée : du 7 juillet 2018 à l’automne 2020
Tarifs : 3200Y (26e) adulte, 2500Y (21e) étudiants, 800Y (7e) enfant, 1600Y (13e) personnes en situation de handicap
Achat : en ligne sur le site web ou sur place
Accès : en train, arrêt Toyosu (10 min) ou Shin-Toyosu (1 min) via la Yurikamome Line ou Yurakucho Line (mais aussi bus)
Conseils : venir le matin ou en fin de journée pour éviter la foule, prendre de l’avance sur les trajets en cas de fort trafic

← Psst ! Si vous avez Pinterest, vous pouvez pin mon article ! ♥


Avez-vous déjà testé teamLab Borderless ou Planets ? Ou fait une expérience similaire ?
Passionnée de voyages & d'écriture depuis de nombreuses années, j'ai décidé de combiner les deux à travers mon blog. Mon but est de partager mes expériences et mes anecdotes de façon légère et ludique pour vous informer tout en vous divertissant ♥

26 thoughts on “teamLab Planets : exposition 100% immersive au Japon

  1. Hello ! 🙂 Merci beaucoup de ton mot, c'était vraiment une super expérience et si tu aimes les choses originales ça t'aurait clairement plu je pense 🙂
    Bisous !

  2. Hello ! ça avait l'air d'être une belle expérience et intense ! C'est quelque chose que j'aurais aimé faire en tout cas 🙂 Merci pour ce partage ! Bisous !

  3. Ah bah tu m'étonnes ! Je trouve que les Japonais ont une sacrée fibre artistique mine de rien, ils savent créer la poésie et rendre ça vraiment spectaculaire, j'adore. Elle y est toujours cette expo ?

  4. Wow ça a juste l'air dingue comme expérience ! J'ai vu il y a quelques mois une expo similaire à Madrid avec des vagues et des papillons. C'était aussi un artiste japonais qui l'avait fait mais je ne me souviens plus de son nom (oups). C'était très poétique et reposant, je serai bien restée là la journée entière !

  5. Haaan je suis trop contente si ça t'a plu de lire tout ça 🙂 Avec plaisir, j'ai essayé de retranscrire ça au mieux 🙂
    Ahah j'espère que tu l'auras mais c'est jusqu'en 2020 donc ^^' Mais si jamais tu testes cette expo, je pense que oui tu seras émerveillée et tu regarderas partout partout x)

  6. Woua, ça a l'air fantastique ! Merci infiniment d'avoir si bien décrit ton expérience, ça nous permet de la vivre un peu avec toi. Si un jour j'ai l'occasion, je penserai à toi et je n'hésiterai pas une seconde. Je suis sûre que mon petit coeur tout mou sera émerveillé de tout, comme une enfant de 5 ans *-*

  7. Ce n'est pas Yayoi Kusama qui est à l'origine de teamLab par contre ^^ C'est dans le même esprit mais ce n'est pas elle ! C'est très onirique comme univers oui, que ce soit le sien ou celui du teamLab 🙂

  8. C'était fou, vraiment !! Ah Yayoi Kusama j'en ai pas mal entendu parler, c'est original ce qu'elle proposer !! Ah ouais j'avoue que la tenue heureusement qu'ils prévenaient sur le site x)

  9. Coucou !
    Oui c'est assez peu commun en France, même si l'expo teamLab a été temporairement installée à Paris l'année dernière je crois. 🙂
    Bisous !

  10. Ah bah justement on pense pareil, j'ai ma meilleure amie qui est allée visiter l'atelier des lumières et je lui ai directement dit " on dirait teamLab " ahaha. Je trouve que c'est incroyable oui, le seul souci c'est toute l'énergie que ça doit demander pour maintenir le tout actif mais bon … !
    Merci d'être passée 🙂

  11. Ca a l'air fou ! Je suis sur que ça me plairais, j'adore le travail de Yayoi Kusama et cette expo m'y fait penser ! Bon par contre faut penser à avoir la tenue adéquate aha

  12. Coucou Elise,
    Ahaha chacun ses goûts après tout et il en faut pour tous ! Je peux comprendre qu'on n'apprécie pas forcément cette forme d'art 🙂
    Personnellement ce sont les expos de tableaux et de sculptures qui m'ennuient ahaha ! Comme quoi …
    Mais oui ça reste une expérience sympa, qui sait, si tu retournes au Japon avant la fin 🙂

  13. Coucou Marine,
    Je ne suis pas tellement amatrice de cette forme d'art, l'immersif ne me tente pas trop à vrai dire. Je suis un peu plus du genre expo photo, tableau, sculpture et l'art contemporain ou moderne ne sont clairement pas des périodes qui me parlent. Par contre je reconnais tout le travail de mise en scène et de recherche de ce type d'oeuvre. Je pense que c'est surement à voir au moins une fois et qui sait peut-être que finalement ça ne me déplairait pas 🙂

  14. Oui c'était vraiment super, transportant dans un autre univers. Ahah si tu en as l'occasion n'hésite pas, mais attention ça ne dure que jusqu'à l'automne 2020 😉
    AH oui je crois que c'est au musée Caumont non ? Ca fait longtemps que je ne suis pas allée à Aix ! (Je vivais là-bas).
    Avec plaisir, ravie que ça t'ait plu 🙂

  15. Quelle expérience sensorielle et quelle expérience tout court . Cela me donne envie de retourner à Tokyo. Dans un autre genre, plus classique, nous avons la chance d'avoir à Aix en Provence, une exposition sur les maîtres classiques japonais . Merci pour ton article très descriptif, qui nous permet d'imaginer cette explosion des sens.

  16. C'était vraiment grandiose oui, et clairement mes photos ne rendent pas hommage à ce que j'ai vécu. C'est vraiment juste un aperçu ahaha ! 🙂 Mais comme tu dis c'est dommage que ce genre d'expo ne soit pas très visible en France, ça mériterait le coup d'oeil !! 🙂
    Je suis ravie de t'avoir fait voyager un peu alors. Avec plaisir !! 🙂

  17. Ça a l'air juste grandiose !!! Dommage que ce genre d'expo soit trop rare en France ! Rien qu'avec ton texte et les images/vidéos on se sent transporté ! Merci pour ce partage des plus dépaysants !

  18. Coucou, merci pour ton retour très positif et ravie de t'avoir rendue curieuse alors 🙂 Le but était de donner envie sans trop en dévoiler non plus. Avec plaisir donc pour la découverte et j'espère te faire découvrir d'autres choses ! 🙂

  19. Coucou, je ne connaissais pas ce genre d'exposition, mais ton article, tes photos et les vidéos donnent vraiment envie d'avoir l'occasion de participer un jour à ce type d'expérience. Merci pour la découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top